vendredi 8 juillet 2016

Perspective



Être au bord de la mer renforce toujours mes convictions écologiques. Je trouve ça fou qu'un sac plastique qu'on achète puisse finir en micro-particules dans l'océan et empoisonner la faune marine. Je pense que nous avons vraiment réussi à réduire notre consommation. 

On refuse les sacs divers et variés qu'on nous propose. Nous avons remplacer l'eau en bouteille par des gourdes et un pichet. A savoir que l'eau du robinet est surveillée jusque dans les tuyaux et coute 0,003 centimes le litre. L'eau minérale est utilisée pour refroidir les bouteilles de plastique encore chaude... et qu'elle coute en moyenne 20 centimes le litre si ce n'est 2 euros en ville. Et j'ai été étonnée de voir comme les cafés remplissent notre gourde avec bonne humeur et gentillesse !

Et plus on évite le plastique dans les produits ménager, cosmétiques et autres, plus on se retrouve avec des alternatives naturelles et peu onéreuses. Notre petite faiblesse du moment, les chips, on a du mal à s'en passer mais il me semble en avoir vu en vrac chez le volailler (chercher l'erreur) ce qui résoudrait surement notre dilemme.

En passant, quelques images du port avec son pont suspendu au dessus de la mer.

Bon week-end !

Mathilde




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire